Le Crédit Agricole des Côtes d’Armor : innovant et durable

novembre 19, 2022 0 Par jderp19f

Le Crédit agricole des Côtes d’Armor a été fondé en 1922 et s’est développé pour devenir l’une des principales banques de la région Bretagne. En 2016, elle a ouvert un nouveau centre d’innovation dans son siège social pour accélérer la transformation numérique et permettre l’analyse des données intelligentes. La banque a adopté les dernières solutions fintech et a développé des cas d’utilisation exclusifs pour les services d’IA, de blockchain et d’IoT. En conséquence, le Crédit Agricole des Côtes d’Armor est désormais à la pointe de la transformation numérique parmi les banques opérant dans ce secteur. Avec environ 200 employés, le Crédit Agricole des Côtes d’Armor fournit des services financiers à plus de 150 000 clients ainsi que des financements aux entreprises locales de ses zones de chalandise. Il est l’un des plus gros employeurs de la région avec un chiffre d’affaires annuel d’un milliard d’euros.

AI pour la gestion du risque de prêt et l’évaluation du crédit

Les solutions d’IA pour la gestion du risque de prêt et le scoring de crédit sont les pierres angulaires de la transformation numérique des banques aujourd’hui. Le Crédit Agricole des Côtes d’Armor a mis en œuvre un ensemble de solutions de Thales, un leader mondial de la cybersécurité et de l’IA, pour relever ces défis. Le Crédit Agricole des Côtes d’Armor utilise la plateforme Open Banking de Thales pour enrichir les données clients avec des sources de données tierces. Cela améliore considérablement la précision de l’évaluation des risques et améliore l’expérience client en proposant des offres personnalisées. La banque a également déployé un module d’apprentissage automatique (ML) pour la gestion des risques liés aux prêts. Il permet d’identifier des modèles dans les portefeuilles de prêts afin de détecter les anomalies. Cela permet de réduire le temps de reconnaissance d’un défaut de paiement, le coût des pertes sur prêts et le nombre de reprises de possession. Cette solution a été sélectionnée par le Crédit Agricole des Côtes d’Armor dans le cadre du programme B-Too, une initiative menée par le Crédit Agricole pour standardiser les services d’IA et accélérer l’adoption de l’IA par les banques du Crédit Agricole. B-Too permet au Crédit Agricole des Côtes d’Armor de bénéficier de remises à grande échelle et d’une offre de services plus complète.

Blockchain pour la transparence de la chaîne d’approvisionnement

Le Crédit Agricole des Côtes d’Armor a mis en place une solution basée sur la blockchain avec son partenaire, la société de logiciels Consensys, pour tracer la chaîne d’approvisionnement du café, de la ferme au client. Le hub de commerce du café a été conçu sur Ethereum, une plateforme blockchain décentralisée. Il a été conçu pour assurer la transparence et la traçabilité de l’approvisionnement et aider les clients à faire des choix d’approvisionnement responsables. La solution a été mise en œuvre en collaboration avec la coopérative Alliance Café, qui réunit des producteurs de café de différentes origines et des maisons de commerce pour faciliter le commerce direct et la traçabilité. La solution blockchain a été intégrée à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du café, qui comprend les producteurs, les négociants et les importateurs de café, ainsi que les torréfacteurs et les distributeurs. Elle permet de partager les informations de manière efficace et sécurisée tout en assurant la traçabilité et la transparence. Cette solution est une première dans le secteur du café et démontre comment la blockchain peut remodeler le comportement des clients.

L’IoT au service de la bureautique intelligente

Le Crédit Agricole des Côtes d’Armor a exploré le potentiel de l’IoT pour transformer l’environnement de bureau et l’efficacité opérationnelle. La banque a mis en œuvre un ensemble de cas d’utilisation impliquant des objets intelligents, l’IA et la blockchain. Par exemple, la banque a installé des capteurs pour surveiller la température et l’humidité de chaque pièce de son siège. Les capteurs ont été intégrés à la plateforme IoT d’IBM pour collecter des données, les analyser et générer des alertes si des conditions anormales sont détectées. La banque a ainsi pu réaliser des économies d’énergie, réduire les coûts de maintenance et assurer le confort des employés. Les capteurs ont également été intégrés à la plateforme d’IA de NTT DATA pour identifier les modèles d’activité des bureaux, tels que les salles de réunion utilisées, le nombre de personnes dans une pièce et la source de bruit. La banque utilise également la blockchain pour améliorer la traçabilité de ses produits et services. Cela inclut l’approvisionnement en café, l’assurance de sa flotte de véhicules d’entreprise, la gestion du cycle de vie des imprimantes et l’enregistrement des plaintes des clients.